Cela fait quelques années que le phénomène est observé, il paraît même qu’il s’accentue … dès la saison estivale, une vague de blonds du Nord déferle sur nos côtes -atlantiques ou méditerranéennes – allant jusqu’à atteindre nos plus hautes montagnes (Savoie, Pyrénées, Jura, …).

Les Hollandais aiment la France et apprécient tout particulièrement de séjourner en camping. Amateurs de belles choses et de bons plats, ils sont partout ! Comment expliquer cette migration touristique de masse au cours de la saison chaude ? Pourquoi les campings français ont-ils donc tant la côte chez nos voisins néerlandais ?

Très proches de la nature, les Hollandais trouvent chez nous ce qu’ils n’ont pas chez eux. Pour eux, une randonnée en montagne est une découverte dépaysante, tout comme les baignades dans les rivières et les torrents ! On ne peut pas dire que la Hollande soit un pays fait de reliefs ! Ils apprécient donc tout particulièrement nos paysages montagnards !

Les Néerlandais connaissent également tous « l’Autoroute du soleil » qui les mène jusqu’à leur camping en bord de mer préféré ; celui dans lequel ils reviennent chaque année avec leur caravane et leurs vélos ! Rare sont les Hollandais qui n’ont pas au moins un souvenir d’eux, en France, « les pieds dans l’eau » !

Le blond est devenu un touriste fidèle car il trouve notre pays très beau mais surtout car il retrouve un peu de chez lui lorsqu’il est en vacances … chez nous ! En effet, même s’ils aiment venir en vacances en France, nos amis hollandais aiment se sentir un peu comme à la maison ! Le mythe du Néerlandais qui voyage avec un coffre plein de victuailles « made in Nederland » n’en est pas un ! Ainsi, de nombreux campings français se sont mis à la page et proposent désormais dans leurs épiceries ou leurs restaurants des produits « 100% NL » qui font la joie de leurs touristes qui ne s’imaginent pas passer un séjour agréable sans son petit déjeuner traditionnel de pain –fromage-saucisses !

Quant aux bruits de couloir concernant ce que pensent les Hollandais de nous autres, Français, c’est surtout au niveau de la communication que des efforts sont à faire. Avouons-le très humblement : nous ne sommes pas les plus fort en langues étrangères et l’anglais est souvent un obstacle de taille ! D’autant plus que de nombreux voisins sont parfaitement bilingues ! Et même si la France manque cruellement de pistes cyclables, nos campings auront encore quelques belles saisons devant eux s’ils savent répondre et s’adapter à cette demande croissante de touristes, certes bruyants, mais toujours très chaleureux !

Laisser un commentaire